Règlement des différends

La finance islamique en France : entre accueil et réforme

La place de Paris disposed’indéniables atouts structurels et juridiques pour accueillir les capitaux islamiques. Notamment la jurisprudence libérale de nos tribunaux à l’égard des règles de droit non-étatiques dont, potentiellement, les règles des transactions financières de la charia. Mais pour un accueil optimal, des réformes sont nécessaires des deux côtés.

L'auteur

  • Affaki
    • Responsable financements structurés CIB legal
      BNP Paribas

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°281
La France est prête à accueillir la finance islamique. Le message est martelé à tous les niveaux avec force et conviction, gages à l’appui. Sommets et colloques sesuccèdent dans lesquels représentants de l’Etat, banquiers centraux, banquiers d’investissement, et chefs d’entreprises du CAC 40 rivalisent de formules d’accueil et d’encouragement au trillion de dollars de capitaux recherchant des investissements conformes à l’éthique de l’Islam. L’AMF a accepté que des OPCVM puissent sélectionner leur portefeuille et gérer leur activité de manière conforme à la charia. Elle a également admis ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet