Financement des entreprises

La fiducie : une sûreté simple et efficace

La fiducie-sûreté organise un transfert en pleine propriété des actifs qu’un débiteur donne au créancier en garantie du paiement de sa dette. Elle rejoint ainsi les autres garanties, Dailly ou nantissement, que peut détenir le créancier pour sécuriser ses financements. Quelques ​limitations existent à sa portée, mais celles-ci sont clairement ​circonscrites.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°747

Entreprises en difficulté : pour une meilleure maîtrise des risques

Si la fiducie « générale » est récente en droit français (voir Encadré), des formes de fiducies spéciales existent depuis longtemps : gage-espèces, pension livrée, prêt de titres, garanties financières, cession Dailly à titre de garantie, fonds commun de placement ou de titrisation, compte d’affection spéciale… La fiducie est un outil juridique multifonctions : elle peut servir aussi bien à la gestion de biens, droits ou sûretés – par exemple, le portage d'actions, l'exécution de garanties de passifs, d'engagements sociaux ou de dépollution de sites industriels – qu'à la constitution de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet