Recherche

Évaluer le coût de la non-Europe

L’objectif de cette étude est d’évaluer la robustesse d’une union économique et monétaire forte face à un nouveau scénario de crise. L’auteur a conçu un modèle statistique empirique qui intègre la relation entre les caractéristiques des marchés financiers, les indicateurs macroéconomiques et les données comptables des institutions financières dans les vingt-huit pays de l’Union européenne. En simulant ces paramètres du modèle sous l’hypothèse d’une nouvelle crise, les résultats montrent le rôle crucial, pour limiter les pertes générées au cours d’une crise économique et financière majeure, d’un fonctionnement efficient et intégré de l’Union européenne.

graph1-figures 1 et 2

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°332

Captives financières : évolution dans la continuité

L’impact de la crise récente et l’hétérogénéité de ses effets sur les États membres de l’Union européenne ont soulevé de nombreuses questions autour de l’efficacité de cette dernière et des mesures qui pourraient améliorer son efficacité d’un point de vue économique et monétaire.L’objectif de cette étude est d’évaluer la robustesse d’une union économique et monétaire forte face à un nouveau scénario de crise. Nous avons conçu un modèle statistique empirique qui intègre dans une perspective comportementale la relation entre les caractéristiques des marchés financiers, les indicateurs ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet