Cet article appartient au dossier : Prospective, Stratégies et perspectives à l'horizon.

Élections : les priorités des législateurs européens pourraient changer

En 2014, le renouvellement programmé du Parlement et de la Commission laisse planer une incertitude sur l'avenir de certains textes lourds de conséquences pour l'industrie financière, tel le projet de directive sur la séparation des activités bancaires.

Parlement européen

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°767

Numéro double 767-768 : Rétrospective 2013 - Prospective 2014

À titre de préambule, êtes-vous candidat aux prochaines élections européennes ?Je suis candidat à la candidature. Le parti doit rendre publiques les listes au cours du mois de janvier.Un certain nombre de textes fondateurs est encore à l'étude. Pourront-ils être adoptés avant la trêve ?Le Parlement cessant son activité le 17 avril, tous les textes ne pourront être soumis au vote des députés. Pour MiFID, les trilogues [1] devraient être terminés d'ici fin décembre. Le vote en commission ECON de la mise en place d'une Autorité européenne de résolution des crises est intervenu le 17 décembre, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Stratégies et perspectives à l'horizon

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet