Cet article appartient au dossier : DSP2, L'ouverture au prix de la conformité.

Incidents

DSP 2 : De nouvelles obligations déclaratives auprès des autorités bancaires

La DSP 2 oblige les prestataires de service de paiement à informer la Banque de France et l’ACPR d'un certain nombre d'incidents opérationnels ou de sécurité.

Banque de France

L'auteur

  • Christelle Guiheneuc, expert senior au sein de la Direction générale de la stabilité financière et des opérations de la Banque de France
    • Expert senior au sein de la Direction générale de la stabilité financière et des opérations
      Banque de France
  • Mathieu Vileyn, expert senior au sein de la Direction générale de la stabilité financière et des opérations de la Banque de France
    • Expert senior au sein de la Direction générale de la stabilité financière et des opérations
      Banque de France

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°831

L’ouverture au prix de la conformité

Depuis le 13 janvier 2018, date de transposition dans l’Union européenne et en France de la directive (UE) 2015/2366, dite 2e Directive européenne sur les services de paiement (DSP 2), les prestataires de service de paiement (PSP) sont tenus à un certain nombre d’obligations déclaratives qui relèvent du champ de compétences, au niveau national, de la Banque de France et de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Ces obligations déclaratives visent à renforcer la sécurité des paiements mais aussi à veiller à la bonne application de certaines dispositions prévues par la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

L'ouverture au prix de la conformité

Sur le même sujet