Cet article appartient au dossier : Crédit aux PME : de nouvelles tendances émergent.

Diversification

Le développement des sources alternatives au financement bancaire pour les TPE-PME

Face au risque de tarissement des liquidités bancaires suite à la crise puis dans le contexte du renforcement des exigences prudentielles appliquées aux établissements bancaires, les Pouvoirs Publics ont favorisé le développement de nouvelles sources de financement pour les PME depuis 2012 : formalisation des produits de placement privé, cadre réglementaire du financement participatif…

L'auteur

  • Sebastien Raspiller
    • Sous-directeur du financement des entreprises et du marché financier
      DG Trésor

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°809

Crédit aux PME : de nouvelles tendances émergent

L’encours de dette des sociétés non financières s’élève à environ 1 500 milliards d’euros, selon la Banque de France. Après un fléchissement – mais pas un retournement – pendant la crise, le rythme de croissance de l’endettement des sociétés non financières a été dynamique, avec un taux de croissance annuel moyen de 5 % entre 2008 et 2016, assez nettement supérieur au rythme de croissance de l’économie.Dynamique générale du financement par dette des sociétés non financières en FranceCette dynamique a été doublement soutenue. D’une part, l’octroi de crédits bancaires a accéléré depuis 2014, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Crédit aux PME : de nouvelles tendances émergent

Sur le même sujet