Europe

Dettes souveraines et crises bancaires : traitons les causes et pas seulement les conséquences

Les solutions pour réduire l’interconnexion entre risques bancaires et souverains passent en Europe par un consensus sur l’analyse de la situation et une volonté commune d’avancer sur les solutions.

L'auteur

Revue de l'article

Alors que la Grèce concluait la phase de rachat de sa dette à décote en vue de réduire encore plus son niveau de dette, conformément à l’objectif fixé de l’amener à un taux jugé acceptable de 124 % du PIB en 2020 (suite à la réunion des ministres des Finances de la zone euro, fin novembre 2012), les banques grecques ont confirmé qu’elles participeraient à l’opération. Le secteur bancaire grec, qui détenait encore quelque 15 milliards d’euros d’obligations de l’État grec après le premier exercice d’effacement de dette « volontaire », réalisé en mars 2012, a été appelé à faire son « devoir ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet