Entre annulation et remboursement

Dette publique : une stratégie des apparences

La dette publique de la plupart des grands États de l’OCDE affiche une croissance continue depuis plusieurs dizaines d’années, et vient de faire un bond en avant en raison de la crise sanitaire et de la crise économique induite. Comment la gérer ? Entre son annulation, stratégie dangereuse pour les marchés financiers, et un impraticable remboursement, existe une troisième voie ouverte par un contexte de taux bas et de marchés financiers administrés par les banques centrales…

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°399

Politique Monétaire - Inflation : la BCE va-t-elle s’inspirer de la Fed ?

La promesse de remboursement intégral de la dette publique est une fiction qu’il est indispensable d’entretenir pour que les États continuent à s’en dispenser en pratique. Les dépenses impliquées par la gestion de la crise sanitaire, et surtout celles induites par les restrictions imposées en vue de son endiguement, ne peuvent que renforcer la vraisemblance d’une stratégie des apparences du remboursement de la dette publique, déjà engagée de longue date en filigrane, combinant son report indéfini et son extinction partielle, asymptotique et discrète. Un tel scénario, que l’on peut ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet