Cet article appartient au dossier : Chine, Année du cheval… et des grandes réformes.

Endettement

La dette de l’économie chinoise et la réforme financière

Si l'état d'endettement de l'État, des collectivités locales et des entreprises n'a en lui-même rien d'inquiétant, le mode de correction des déséquilibres peut être, lui, source de risques.

Billets

L'auteur

  • aglietta
    • Conseiller scientifique
      CEPII
    • Professeur de sciences économiques
      Université Paris-X Nanterre

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°770

Chine : année du cheval… et des grandes réformes

Les chiffres annoncés par la banque centrale chinoise sur l’endettement total de l’économie fin juin 2013 et sa décomposition en grandes catégories d’agents recoupent assez bien les estimations des institutions internationales (BRI et FMI). Les données de la dette publique bénéficient de l’audit de la Cour des Comptes publié le 30 décembre 2013.Le principal problème : la dette des entreprisesSur la base du cumul des flux du Financement social total (FST), auquel on ajoute le financement privé et la dette extérieure, l’encours de dettes des entreprises et des ménages atteignait 203 % du PIB ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Année du cheval… et des grandes réformes

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet