Des décisions lourdes de conséquences pour l'économie andorrane

Malgré un processus de réforme entamé voici quelques années, l'Andorre n'avait jamais remis en cause le principe du secret bancaire. Sous la pression internationale, le pays vient d'accepter de se conformer à certains principes de l'OCDE et de sortir de la "liste noire" des juridictions non coopératives. Pour les chefs d'entreprise andorrans, l'année 2009, avec ces bouleversements, est placée sous le signe de l'incertitude.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°269

G20 : Les grands dossiers bancaires


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sur le même sujet