De la chute des Savings and Loans à Bernard Madoff…

Crises financières et crime : la dimension oubliée ?

Dans une perspective criminologique, la crise financière récente peut s’analyser comme une gigantesque fraude menée principalement par des criminels en col blanc. Au point que Jean-François Gayraud n’hésite pas à la qualifier de fraude systémique…

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°730

Numéro double : Rétrospective 2010 - Prospective 2011

Les prêts subprime sont à l’origine de la plus grande crise financière, puis économique, depuis 1929. Aux États-Unis, les dégâts sociaux sont immenses : des millions de ménages aux maisons saisies ; l’apparition d’un chômage de masse ; la volatilisation de l’épargne placée en Bourse ; la pauvreté bondissant de 12,5 à 14,3 % de 2007 à 2009. C’est pourquoi les références à la Grande dépression sont désormais constantes. Pourtant, personne ne semble plus se souvenir de la « Commission Pecora » du Congrès des États-Unis dont les auditions (1932-1934) révèlent alors à un grand public indigné ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet