Macroéconomie

La création monétaire « ex nihilo », source de désordres monétaires mondiaux

La création monétaire ex nihilo, c’est-à-dire sans richesse créée en contrepartie, est la principale source de désordres monétaires mondiaux. Elle résulte aujourd’hui de l’utilisation du dollar américain comme réserves de changes officielles dans les bilans des banques centrales, qui constituent une source de crédit sans cause de ces dernières aux États-Unis*.

RÉSERVES DE CHANGE EN DOLLARS (EN MILLIARDS DE DOLLARS)

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°832

Clientèles fragiles: Les banques s’engagent

« Chaque type de prêt a un rôle et un impact économique bien précis. C’est seulement lorsqu’un prêt sert à financer un nouvel investissement utile qu’il génère un flux de revenu supplémentaire qui permet de faire face aux échéances del’emprunt [1]. » Tarir la source de la création de mauvaise monnaie, de fausse monnaie ou, dans un langage plus huppé, de la création monétaire ex nihilo – et ce faisant conclure indirectement le débat théorique sur ce sujet – revient à s’assurer de la qualité du crédit dont découle fatalement la création de monnaie de banque, la création monétaire scripturale ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet