Gestion de crise

Covid-19 : faut-il annuler les dettes souveraines des Etats ?

Alors que, pour faire face à la crise sanitaire et à ses conséquences économiques, les États ont engagé des mesures qui vont alourdir significativement leurs niveaux de dettes, la question d’une annulation de tout ou partie d’une dette souveraine détenue par une banque centrale a resurgi : est-ce techniquement et juridiquement possible ?

Covid-19

L'auteur

Revue de l'article

Les plans de sauvetage de l’économie mis en place dans les différents pays en réaction à la crise sanitaire conduisent à une explosion sans précédent de la dette publique quasiment partout dans le monde. Alors que l’orthodoxie monétaire – imposée notamment en son temps à la Grèce – fixe des ratios précis sur le niveau d’endettement par rapport au PIB de manière à ce qu’au-delà d’un certain pourcentage, il est considéré qu’une dette devienne « insoutenable », c’est-à-dire non remboursable par son débiteur, l’idée d’une annulation de tout ou partie de la dette souveraine détenue par une ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet