Gestion des risques

Comment les banques peuvent-elles mesurer leurs risques Participations assurance, dans leur univers prudentiel bâlois et conglomérat financier ?

Une réappropriation des réglementations prudentielles applicables aux banques permet de transformer les risques majeurs des compagnies, au travers des variables de contagion, en impacts mesurés en points de base sur le ratio de solvabilité du groupe (bâlois et/ou conglomérat financier).*

1. GESTION DES RISQUES

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°770

Chine : année du cheval… et des grandes réformes

Le périmètre prudentiel des groupes bancaires exclut leurs participations dans des compagnies d’assurance. Par conséquent, les risques de ces participations se retrouvent dans l’angle mort des dispositifs sophistiqués de mesure et de pilotage des risques « bancaires » issus de l’univers bâlois. Pour combler cette lacune, la mise en place d’une filière risques assurance au sein des bancassureurs doit s’accompagner d’une réflexion sur la mesure de ces risques au travers du prisme bancaire, tant pour le choix de l’instrument de mesure – le thermomètre – que pour l’identification des vecteurs ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet