Cet article appartient au dossier : Dettes souveraines: où sont les risques ?.

Juridique

La BCE, une institution face à la crise des dettes souveraines

Marchant sur le fil du rasoir, la BCE parvient, pour le moment, à tenir son rôle d’autorité monétaire indépendante, tout en devenant un acteur majeur de la crise des dettes souveraines en zone euro.

BCE

L'auteur

  • Martucci
    • Professeur
      Université Panthéon-Assas (Paris II)
    • Professeur au Centre de droit européen
      Collège européen de Paris

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°784

Les dettes souveraines

Lors du deuxième week-end du mois de mai 2010, un homme décroche son téléphone et appelle les chefs d’État ou de gouvernement de la zone euro. L’heure est grave ; si rien n’est fait pour venir en aide à la Grèce, confrontée à une crise des dettes souveraines depuis octobre 2009, l’euro risque tout bonnement de disparaître. Dès le 10 mai 2010, l’Union européenne et les États de la zone euro réagissent, en mettant en place le Mécanisme européen de stabilisation financière et le Fonds européen de stabilité financière, auxquels succédera le Mécanisme européen de stabilité (MES), en 2013. Cet ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Dettes souveraines: où sont les risques ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet