Droit de la régulation bancaire

Banques coopératives et stabilité financière

CJUE, 16 juillet 2020, OV e. a. c/ Banca d’Italia, aff. C-686/18

La Cour de justice juge compatible avec le droit de l’Union une loi imposant un plafond d’actifs aux banques coopératives et limitant le droit au remboursement des associés au nom des exigences prudentielles.

Banques coopératives

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°849

Coût du risque : Une augmentation sous l’emprise d’IFRS 9

Saisie par le Conseil d’État italien de plusieurs questions préjudicielles en interprétation, la Cour de justice était appelée à se prononcer sur la compatibilité avec le droit de l’Union d’une législation italienne qui impose un plafond d’actifs de 8 milliards d’euros au-dessus duquel une banque populaire constituée sous forme de société coopérative doit être transformée en société par actions et permet à cette société de reporter le remboursement des actions détenues par un associé qui se retire, lors de cette transformation, pour une durée illimitée ainsi que d’en limiter le montant ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet

  • Droit des moyens et services de paiement : Questions de fond(s)

    • Chronique
    • 31/07/2020
    • Revue Banque N° 847