Le cloud computing

L’approche des superviseurs concernant le cloud computing

Le recours à un prestataire de services de cloud computing doit être conforme à la réglementation applicable aux entreprises du secteur bancaire en matière d’externalisation. L’asymétrie de pouvoir contractuel entre les grands prestataires de services et les établissements financiers a conduit à renforcer le cadre réglementaire applicable. De nouvelles réglementations européennes devraient venir les compléter en 2021.

L'auteur

  • Marc Andries
    • Inspecteur
      Banque de France
    • Chef de mission, Coordinateur du réseau des experts informatiques
      ACPR
  • NOÉMIE DENTU
    • Spécialiste juridique au sein du service du droit privé et financier de la Direction des affaires juridiques
      ACPR

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°HS-2021-1

Cloud Computing : Les grands Enjeux réglementaires

 Les services de cloud computing, aussi appelés en français « l’informatique en nuage », connaissent un développement constant ces dernières années et le secteur financier, en France et dans le monde, ne reste pas à l’écart de cette évolution. Les autorités de supervision ont marqué par des recommandations ou de nouvelles réglementations leur attention à cette évolution car elle pose de nouveaux défis en termes de maîtrise des risques, à la fois informatiques et plus largement opérationnels.La technique de la virtualisation de ressources informatiques qui sous-tend les services de cloud ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)