Financement des entreprises

L'affacturage à l'épreuve de l'Europe

L’affacturage a mieux traversé la crise que d’autres formes de financement du bas de bilan des entreprises. Pour autant, les factors, notamment parce qu’ils ont en France le statut d’établissements de crédit, sont directement concernés par les grandes réglementations internationales en cours d’élaboration : si les normes IFRS ouvrent des possibilités de déconsolidation appréciées des entreprises, le constat est à analyser au regard des évolutions prudentielles.

L'auteur

Revue de l'article

En quoi l’affacturage est-il plus particulièrement un vecteur de financement de l’économie ?S.G. L’affacturage est une forme de financement vertueuse car il repose directement sur l’activité économique des entreprises : ce sont les factures des entreprises que le factor achète​. Si les débiteurs sont de qualité, une entreprise peut obtenir un financement plus élevé que celui qui aurait reposé sur l’analyse de son bilan.A.J. La LME a notablement réduit les délais de paiement des créances commerciales et a globalement réduit les besoins en fonds de roulement (BFR) des entreprises. Les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet