Actifs immatériels: les banques aussi ?

Les IFRS dans le secteur bancaire se résument souvent aux normes IAS 32 et IAS 39, relatives à la présentation, à la comptabilisation et à l'évaluation des instruments financiers. Cependant, dans un contexte de consolidation du secteur et d'actifs immatériels significatifs, les normes relatives aux regroupements d'entreprises (IFRS 3), aux actifs incorporels (IAS 38) et aux tests de dépréciation (IAS 36) devraient prendre une importance croissante. Cela étant, si l'impact comptable des acquisitions est de mieux en mieux appréhendé ? et accepté ? par les groupes industriels et commerciaux, force est de constater que cette mécanique n'est pas encore pleinement entrée dans les moeurs des banques européennes?

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°247

Banque & Politique


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet