Couv-RB848
Revue Banque n° 848 - Octobre 2020
45,00 € TTC

Infrastructures en Afrique - Combler le gap de financement

Edito

Financer les infrastructures africaines

Les besoins en matière d’infrastructure en Afrique sont à l’échelle du continent : immenses ! Et ils évoluent au rythme de l’évolution démographique de ce dernier, dont la population pourrait doubler d’ici à 2050… La capacité à développer des réseaux d’électricité, d’eau potable, de transports, à construire des hôpitaux ou des universités détermine largement la capacité de croissance des pays dans le continent.

Mais aujourd’hui les financements ne couvrent pas les besoins. Les États sont bien sûr en première ligne dans ce domaine, mais leur action doit être relayée par des organismes transnationaux et des investisseurs privés, pour, comme le souligne Safiétou Diallo (Senelec), « mobiliser l’excès d’épargne au niveau mondial ». Or la mobilisation des financements privés reste aujourd’hui insuffisante sur des projets qui souvent sont longs à aboutir, nécessitent des financements de très long terme, avec une perception du risque (de change, souverain…) élevé, dans des marchés financiers locaux étroits… Pour séduire les investisseurs, il faut développer de nouvelles formes d’intervention attractives et raisonnablement risquées.

Le dossier de Revue Banque, piloté par Laure Bergala, évalue au travers de différents témoignages et analyses, l’ampleur des besoins, les investisseurs présents ou à venir, et les conditions d’intervention de ces derniers. Le thème sera encore approfondi dans le prochain numéro de Banque & Stratégie, dont BGFI Bank est le partenaire.

Et aussi dans ce numéro…

Nicolas Darbo, David Chollet, Louis Bernot (Accuracy) ont analysé les résultats de la banque de financement et d’investissement. En baisse depuis 10 ans, les revenus de cette activité devraient connaître un rebond en 2020. Les auteurs ont également étudié les résultats des BFI en Europe et aux États-Unis. Ils ont identifié quatre raisons principales qui expliquent « l’hégémonie des BFI américaines face à leurs concurrentes européennes ».

 

La Banque Centrale Européenne a publié et actualisé depuis 2016 deux référentiels en matière de cybersécurité. Les Cyber Resilience Oversight Expectations (CROE) présentent des recommandations à mettre en œuvre pour organiser la cyber-résilience des infrastructures de marché. Les Threat Intelligence-Based Ethical Red teaming (TIBER) définissent un cadre pour la réalisation d’une simulation de cyberattaque affectant la résilience d’une infrastructure de marché. Damien Chaminade (STET) analyse les premiers enseignements issus du déploiement de ces deux référentiels.

 

La pandémie de Covid-19 a des implications innombrables dans la vie économique. Lydia Zunino (Imerys) et Aymen Turki (Groupe ESC Clermont) montrent que la crise sanitaire mondiale « a donné naissance à de nombreux questionnements juridiques ayant des implications pratiques immédiates sur le fonctionnement et les perspectives des opérations de fusions et acquisitions ». Ceux-ci portent notamment sur les conditions suspensives et certaines clauses comme les coûts de non-réalisation (Breakup Fees), la clause MAC (Material Adverse Change), ou encore la clause d’ajustement de prix (Locked Box).

Sommaire

Consultez un autre numéro