QCM de l'ouvrage Manuel d'économie bancaire appliquée

2ème édition

Testez vos connaissances !

Répondez aux 65 questions (une seule bonne réponse, ARNC = Aucune réponse ne convient) et cliquez sur le bouton
Vérifiez vos réponses pour calculer votre score et consulter les bonnes réponses.
Pour retourner à la page des compléments de l'ouvrage de Dominique Chabert, cliquez ici.


1 - Traditionnellement, les banques étaient analysées sous l’angle

   - A. Du système bancaire dont ils relèvent
   - B. De la microéconomie industrielle.
   - C. Du modèle « originate and distribute ».
   - D. ARNC

2 - Le modèle d’intermédiation on bancaire qui s’est développé dans les années 2000
est souvent désigné par l’expression…

   - A. Originate and sell.
   - B. Originate and hold.
   - C. Originate, repackage and buy
   - D. Originate and distribute.

3 - Avec le développement des financements / placements de marché…

   - A. On peut dire que la banque ne fait plus d’intermédiation de crédit.
   - B. Les banques font plus d’intermédiation de crédit.
   - C. Les banques se sont redéployées sur les activités de marché.
   - D. ARNC

4 - La banque universelle est…

   - A. Une banque qui peut être banque de détail, de financement et d’investissement,
   - B. Une banque qui peut exercer ses activités dans le monde entier.
   - C. Une banque cotée sur des marchés étrangers.
   - D. Une banque à réseau mondial.

5 - Le système bancaire est caractérisé par la présence de fortes…

   - A. Externalités.
   - B. Extériorités.
   - C. Externalisations.
   - D. Extrapolations.

6 - La firme bancaire n’est pas une firme industrielle comme les autres car…

   - A. Elle ne fabrique rien.
   - B. Parler d’industrie bancaire n’a pas de sens.
   - C. Elle demeure un outil entre les mains du pouvoir.
   - D. Ses clients peuvent être aussi ses fournisseurs.

7 - La déréglementation désigne notamment…

   - A. La libéralisation de l’ensemble des taux d’intérêt sur les produits d’épargne bancaire.
   - B. La libéralisation de la plupart des taux d’intérêt des crédits.
   - C. La libéralisation de l’ensemble des taux d’intérêt débiteurs et créditeurs.
   - D. ARNC.

8 - La déréglementation dans le secteur bancaire s’est traduite…

   - A. Par un relâchement des normes de conduite.
   - B. Par un durcissement des normes de conduite.
   - C. Par un renforcement des normes de structure.
   - D. Par un durcissement des normes de structure.

9 - Le décloisonnement marque…

   - A. La libéralisation des taux d’intérêt créditeurs.
   - B. La banalisation des circuits de financement.
   - C. Les restrictions quantitatives sur les prêts.
   - D. La libéralisation des taux d’intérêt débiteurs.

10 - Les dépôts à vue et d’épargne des clients figurent…

   - A. À l’actif du bilan.
   - B. Au passif du bilan.
   - C. Les deux.
   - D. Cela dépend des cas.

11 - Un dépôt en compte sur livret A ou B représente…

   - A. Une dette à vue du point de vue de la banque.
   - B. Une dette à terme du point de vue de la banque.
   - C. Une créance à vue du point de vue du de la banque.
   - D. Une créance à terme du point de vue du déposant.

12 - Les TCN émis par les banques sont…

   - A. Les Billets de trésorerie.
   - B. Les certificats de dépôt.
   - C. Les certificats de dépôt et les BMTN.
   - D. Les BTAN et les BMTN.

13 - Les TCN émis par les banques figurent…

   - A. À l’actif du bilan.
   - B. Au passif du bilan.
   - C. Au sein des emprunts interbancaires « en blanc ».
   - D. Au sein des emprunts interbancaires gagés par des titres.

14 - Le portefeuille de produits de taux acquis par les banques est un élément figurant…

   - A. Des deux côtés du bilan.
   - B. À l’actif du bilan.
   - C. Au passif du bilan.
   - D. Au hors-bilan.

15 - Les fonds propres durs des banques sont principalement composés…

   - A. Des actions, certificats d’investissement.
   - B. Des actions, certificats d’investissement et parts sociales.
   - C. Des actions, certificats d’investissement, parts sociales et réserves.
   - D. Uniquement des actions.

16 - La mobiliérisation des bilans bancaires traduit…

   - A. La montée du portefeuille des titres détenus par les banques.
   - B. La progression des titres émis au passif et acquis à l’actif.
   - C. La progression des titres acquis au passif et émis au passif.
   - D. Le poste valeurs immobilisées à l’actif.

17 - Les parts d’Opcvm souscrites par les clients des banques…

   - A. Constituent une forme d’épargne bilancielle.
   - B. Constituent une forme d’épargne non bilancielle.
   - C. Renforcent la collecte de ressources pour les banques.
   - D. Entrent dans le PNB via les marges d’intermédiation sur titres.

18 - EONIA représente en zone euro…

   - A. La moyenne des taux proposés par les banques sur les prêts interbancaires à 24 heures.
   - B. La moyenne des taux pratiqués par les banques sur les prêts interbancaires à 24 heures.
   - C. Une moyenne des taux non pondérée sur les taux des crédits à 24 heures.
   - D. ARNC.

19 - EURIBOR constitue…

   - A. La référence de taux utilisée sur les opérations de pension.
   - B. La moyenne pondérée des taux interbancaires sur di?érentes échéances de prêts sur le marché interbancaire.
   - C. Une moyenne des taux pratiqués par un panel de banques sur les prêts en euros pour di?érentes échéances.
   - D. Une moyenne des taux proposés par un panel de banques sur les prêts en euros pour di?érentes échéances.

20 - Dans le cadre d’une opération de pension, une banque emprunteuse de liquidités…

   - A. Vend des titres pour emprunter avec possibilité de rachat au terme de l’opération.
   - B. Achète temporairement des titres.
   - C. Cède des titres à la contrepartie prêteuse sans en abandonner la propriété.
   - D. Cède des titres à la contrepartie prêteuse en abandonnant la propriété de ces titres.

21 - Pour une banque, le risque de ne pas pouvoir renouveler ses emprunts à court terme
sur le marché interbancaire s’appelle le risque de…

   - A. Cross over.
   - B. Ball over.
   - C. Roll over.
   - D. Run over.

22 - Le portefeuille de titres détenu par les banques avec intention de revente à très court terme
s’appelle le portefeuille…

   - A. De placement.
   - B. De transaction.
   - C. D’investissement.
   - D. De portefeuille.

23 - Les emprunts interbancaires réalisés avec la BCE sont systématiquement…

   - A. En blanc.
   - B. Gagés par des titres.
   - C. Au taux des facilités de prêt marginal.
   - D. Couverts par les banques centrales nationales.

24 - Ces dernières années, on assiste à une montée…

   - A. Des opérations en blanc.
   - B. Des opérations de pension.
   - C. Des opérations en devises.
   - D. ARNC

25 - Un investisseur qui souhaite se protéger contre le risque de crédit d’une banque peut…

   - A. Acheter un CDS.
   - B. Vendre un CDS.
   - C. Emprunter un CDS.
   - D. Prêter un CDS.

26 - Ces dernières années, le ratio crédits/dépôts bancaires a tendance à…

   - A. Augmenter.
   - B. Stagner.
   - C. Baisser.
   - D. Suivre une évolution chaotique.

27 - Les ressources de longue durée au bilan des banques ont tendance à…

   - A. Augmenter.
   - B. Stagner.
   - C. Baisser.
   - D. Suivre une évolution chaotique.

28 - Une situation de trésorerie positive traduit…

   - A. Un excédent des ressources clientèle sur crédits clientèle.
   - B. Un déficit des ressources clientèle sur crédits clientèle.
   - C. Ni l’un ni l’autre.
   - D. Les deux selon les cas.

29 - La directive sur les services de paiement constitue une forme de…

   - A. Contestation du marché bancaire.
   - B. Contestabilité du marché bancaire.
   - C. Free banking.
   - D. ARNC.

30 - L’Autorité de contrôle prudentiel a été instituée en France…

   - A. Par la loi de régulation bancaire et financière.
   - B. Par la loi bancaire.
   - C. Par la loi de séparation et de régulation des activités bancaires.
   - D. Par le haut conseil de stabilité financière.

31 - Le bilan bancaire présente deux parties dites…

   - A. Non contraignantes.
   - B. Non contingentes.
   - C. Non convergentes.
   - D. Non contigües.

32 - Les normes IFRS conduisent à présenter les portefeuilles de transaction

   - A. À leur valeur historique.
   - B. À leur valeur amortie.
   - C. À leur valeur de marché.
   - D. ARNC.

33 - Pour estimer en fair value un instrument financier non coté sur un marché…

   - A. On ne peut qu’appliquer le coût historique.
   - B. On cherche à construire un modèle d’évaluation de cet actif.
   - C. On l’évalue en mark to market.
   - D. ARNC.

34 - Le taux de marge d’intermédiation sur produits de taux découle du différentiel entre…

   - A. Le taux de rendement moyen des titres émis et le coût moyen des titres acquis.
   - B. Le taux des actifs acquis et le taux des passifs collectés.
   - C. Le taux de rendement moyen des produits de taux acquis et le coût moyen des ressources collectées sous forme de dépôts.
   - D. Le taux de rendement moyen des produits de taux acquis et le coût moyen des titres émis.

35 - La marge d’intermédiation financière rémunère…

   - A. La capacité de la banque à prêter à un taux supérieur aux conditions de marché.
   - B. La capacité de la banque à emprunter à un taux inférieur aux conditions de marché.
   - C. La transformation d’échéances.
   - D. Les trois éléments précédents.

36 - La marge d’intermédiation sur crédit…

   - A. N’incorpore pas les commissions reçues et / ou payées.
   - B. Incorpore les commissions reçues et / ou payées.
   - C. Est assimilable au PNB.
   - D. ARNC.

37 - La marge commerciale sur les ressources rémunère…

   - A. La capacité de la banque à prêter à un taux supérieur aux conditions de marché.
   - B. La capacité de la banque à emprunter à un taux inférieur aux conditions de marché.
   - C. La transformation d’échéances.
   - D. Les trois éléments précédents.

38 - Le PNB de la banque constitue en toute rigueur…

   - A. Le chiffre d’affaires.
   - B. La valeur ajoutée.
   - C. Le résultat brut d’exploitation.
   - D. Le résultat d’exploitation.

39 - Le PNB d’une banque de réseau est composé…

   - A. De la marge d’intermédiation.
   - B. De la marge d’intermédiation et de la marge sur tarification.
   - C. Des deux éléments précédents et du résultat des opérations de marché.
   - D. ARNC.

40 - Le coefficient d’exploitation d’une banque est égal aux…

   - A. Charges générales / PNB.
   - B. Charges générales / RBE.
   - C. Charges générales / Résultat d’exploitation.
   - D. Charges générales / Résultat net.

41 - Le résultat brut d’exploitation (RBE) est égal au…

   - A. PNB-Charges d’exploitation bancaire.
   - B. PNB-Charges générales d’exploitation.
   - C. PNB-Charges d’exploitation-Dotations aux amortissements.
   - D. PNB-Charges d’exploitation-Dotations aux amortissements-Coût du risque.

42 - Le résultat d’exploitation est obtenu en retranchant du résultat brut d’exploitation…

   - A. Les dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations.
   - B. Les charges générales d’exploitation.
   - C. Le coût du risque.
   - D. ARNC.

43 - Le ROE est le ratio

   - A. Résultat d’exploitation / Fonds propres.
   - B. Résultat net / Total de l’actif.
   - C. Résultat net / PNB.
   - D. ARNC.

44 - Le ratio de solvabilité internationale dans la version Bâle II couvre par un niveau de
fonds propres…

   - A. Le risque de crédit.
   - B. Le risque de crédit et de marché.
   - C. Le risque de crédit, de marché et le risque opérationnel.
   - D. Le risque de crédit, de marché, opérationnel ainsi que le risque systémique.

45 - La réforme Bâle III…

   - A. Renforce les exigences qualitatives et quantitatives sur les fonds propres.
   - B. Introduit des ratios de liquidité et de ressources qui ne sont pas stables.
   - C. Renforce les règles de protection des déposants en cas de crise bancaire.
   - D. Introduit un principe de bail-in dans le mécanisme de résolution des crises.

46 - En situation d’antisélection…

   - A. Les « bons » évincent les « mauvais ».
   - B. Les « mauvais » évincent les « bons ».
   - C. Les taux d’intérêt diminuent.
   - D. Les taux d’intérêt augmentent.

47 - Une banque confrontée à un emprunteur qui cache certaines informations…

   - A. Risque de faire de l’antisélection.
   - B. Fait de l’antisélection.
   - C. Fait de la sélection adverse.
   - D. ARNC.

48 - Une banque spécialisée dans le crédit à la consommation et qui déciderait de proposer
un taux d’intérêt unique moyen sur ses crédits…

   - A. Est en situation d’aléa moral.
   - B. Risque de faire de l’antisélection.
   - C. Est soumise à un risque de marché.
   - D. ARNC.

49 - Pour une pondération de 150 % d’un crédit de 1 000 000 d’euros, la charge réglementaire en fonds propres s’élève à…

   - A. 40 000 €.
   - B. 80 000 €.
   - C. 90 000 €.
   - D. 120 000 €.

50 - Le Liquidity Coverage Ratio (LCR) s’exprime de la manière suivante :

   - A. Actifs liquides de haute qualité / passifs liquides supérieurs ou égaux à 100 %.
   - B. Actifs liquides de haute qualité / sorties nettes de trésorerie supérieures ou égales à 60 %.
   - C. Actifs liquides de haute qualité / dépôts à moins d’un mois supérieurs ou égaux à 100 %.
   - D. Actifs liquides de haute qualité / sorties nettes de trésorerie à moins d’un mois supérieures ou égales à 100 %.

51 - Le Net Stable Funding Ratio (NSFR) s’exprime de la manière suivante :

   - A. Ressources stables à plus de 5 ans / Emplois stables à plus de 5 ans supérieurs ou égaux à 60 %.
   - B. Ressources stables à 1 an et plus / Emplois stables à plus de 1 an supérieurs ou égaux à 100 %.
   - C. Ressources stables / besoins de financement stables à un an supérieurs ou égaux à 50 %.
   - D. ARNC.

52 - La titrisation constitue…

   - A. Un outil de gestion internalisée des risques de marché.
   - B. Un outil de gestion internalisée du risque de crédit.
   - C. Un outil de gestion externalisée des risques de marché.
   - D. Un outil de gestion externalisée du risque de crédit.

53 - Le développement dans les années 2000 de la titrisation est symptomatique du modèle…

   - A. Originate and hold.
   - B. Originate and transfer.
   - C. Original and distribute.
   - D. Originate and repurchase.

54 - Une banque présentant des actifs à taux fixe supérieurs à ses passifs à taux fixe est sensible à…

   - A. Une baisse des taux.
   - B. Une hausse des taux.
   - C. Une variation des taux quel que soit son sens.
   - D. ARNC.

55 - Un établissement financier collectant l’ensemble de ses ressources sur le marché est exposé à…

   - A. Une baisse des taux.
   - B. Une hausse des taux.
   - C. Cela dépend de la composition de son actif.
   - D. À la fois à la hausse et à la baisse des taux d’intérêt.

56 - La VaR (Value at Risk) est une méthode de contrôle…

   - A. Interne du risque de crédit.
   - B. Interne du risque de marché.
   - C. Externalisée du risque de crédit.
   - D. Externalisée du risque de marché.

57 - Les dérivés de crédit permettent de gérer de manière…

   - A. Internalisée le risque de marché.
   - B. Internalisée le risque de crédit.
   - C. Externalisée le risque de marché.
   - D. Externalisée le risque de crédit.

58 - Une banque qui présente une VaR à 99 % de 150 M€…

   - A. Est susceptible de perdre jusqu’à 150 M€ dans 1 % des cas.
   - B. Ne perdra pas plus de 150 M€ dans 99 % des cas.
   - C. Perdra moins de 150 M€ dans 1 % des cas.
   - D. Perdra ou gagnera plus de 150 M€ dans 0,5 % des cas.

59 - Une banque endettée à taux variable et souhaitant se protéger contre une éventuelle
hausse des taux peut…

   - A. Mettre en place un swap payeur de variable / receveur de fixe.
   - B. Mettre en place un swap payeur de fixe / receveur de variable.
   - C. ARNC.
   - D. Vendre un floor.

60 - Le modèle de Hotelling permet de mettre en évidence…

   - A. L’existence d’effets d’agglomération résultant de la concurrence par les prix.
   - B. L’existence de surcapacités lorsqu’une concurrence autre que spatiale est possible.
   - C. Des stratégies de différenciation impossibles.
   - D. ARNC.

61 - Sur un marché qualifié de contestable…

   - A. Les inefficiences de type X sont nombreuses.
   - B. Les prix prédateurs sont possibles de la part des nouveaux entrants.
   - C. Les subventions croisées sont fréquentes.
   - D. Les coûts d’entrée et de sortie sont faibles voire inexistants.

62 - La contestabilité d’un marché permet de montrer…

   - A. Que le marché du crédit n’est pas parfait.
   - B. Qu’une situation de concurrence n’est pas toujours souhaitable.
   - C. Que les entreprises peuvent être contestées par leurs clients.
   - D. Qu’une position de monopole n’est pas nécessairement « anticoncurrentielle ».

63 - L’arrivée des banques en ligne constitue une forme de contestabilité du marché bancaire.

   - A. Vrai car il s’agit bien de nouveaux entrants.
   - B. Faux car il s’agit souvent de filiales de banques classiques.
   - C. Vrai car elles cherchent à pratiquer une politique de low cost.
   - D. Faux car elles ne concurrencent pas les banques « en dur ».

64 - Les fusions de grande ampleur ont parfois révélé

   - A. Un risque de non-exécution.
   - B. Un risque moral.
   - C. ARNC
   - D. Un risque opérationnel accru.

65 - La notion de production jointe désigne l’idée que…

   - A. L’information captée lors de la fourniture d’un service peut être utilisée pour fournir un ou plusieurs autres services.
   - B. L’information est utilisée plusieurs fois pour rendre plusieurs services successifs.
   - C. L’information circule parfaitement pour rendre simultanément deux services.
   - D. ARNC.




RESULTAT

Nombre de bonnes réponses : /65 questions

1 - Traditionnellement, les banques étaient analysées sous l’angle
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

2 - Le modèle d’intermédiation on bancaire qui s’est développé dans les années 2000 est souvent désigné par l’expression…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

3 - Avec le développement des financements / placements de marché…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

4 - La banque universelle est…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

5 - Le système bancaire est caractérisé par la présence de fortes…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

6 - La firme bancaire n’est pas une firme industrielle comme les autres car…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

7 - La déréglementation désigne notamment…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

8 - La déréglementation dans le secteur bancaire s’est traduite…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

9 - Le décloisonnement marque…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

10 - Les dépôts à vue et d’épargne des clients figurent…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

11 - Un dépôt en compte sur livret A ou B représente…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

12 - Les TCN émis par les banques sont…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

13 - Les TCN émis par les banques figurent…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

14 - Le portefeuille de produits de taux acquis par les banques est un élément figurant…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

15 - Les fonds propres durs des banques sont principalement composés…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

16 - La mobiliérisation des bilans bancaires traduit…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

17 - Les parts d’Opcvm souscrites par les clients des banques…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

18 - EONIA représente en zone euro…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

19 - EURIBOR constitue…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

20 - Dans le cadre d’une opération de pension, une banque emprunteuse de liquidités…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

21 - Pour une banque, le risque de ne pas pouvoir renouveler ses emprunts à court terme sur le marché interbancaire s’appelle le risque de…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

22 - Le portefeuille de titres détenu par les banques avec intention de revente à très court terme s’appelle le portefeuille…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

23 - Les emprunts interbancaires réalisés avec la BCE sont systématiquement…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

24 - Ces dernières années, on assiste à une montée…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

25 - Un investisseur qui souhaite se protéger contre le risque de crédit d’une banque peut…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

26 - Ces dernières années, le ratio crédits/dépôts bancaires a tendance à…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

27 - Les ressources de longue durée au bilan des banques ont tendance à…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

28 - Une situation de trésorerie positive traduit…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

29 - La directive sur les services de paiement constitue une forme de…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

30 - L’Autorité de contrôle prudentiel a été instituée en France…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

31 - Le bilan bancaire présente deux parties dites…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

32 - Les normes IFRS conduisent à présenter les portefeuilles de transaction
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

33 - Pour estimer en fair value un instrument financier non coté sur un marché…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

34 - Le taux de marge d’intermédiation sur produits de taux découle du différentiel entre…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

35 - La marge d’intermédiation financière rémunère…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

36 - La marge d’intermédiation sur crédit…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

37 - La marge commerciale sur les ressources rémunère…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

38 - Le PNB de la banque constitue en toute rigueur…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

39 - Le PNB d’une banque de réseau est composé…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

40 - Le coefficient d’exploitation d’une banque est égal aux…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

41 - Le résultat brut d’exploitation (RBE) est égal au…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

42 - Le résultat d’exploitation est obtenu en retranchant du résultat brut d’exploitation…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

43 - Le ROE est le ratio
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

44 - Le ratio de solvabilité internationale dans la version Bâle II couvre par un niveau de fonds propres…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

45 - La réforme Bâle III…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

46 - En situation d’antisélection…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

47 - Une banque confrontée à un emprunteur qui cache certaines informations…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

48 - Une banque spécialisée dans le crédit à la consommation et qui déciderait de proposer un taux d’intérêt unique moyen sur ses crédits…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

49 - Pour une pondération de 150 % d’un crédit de 1 000 000 d’euros, la charge réglementaire en fonds propres s’élève à…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

50 - Le Liquidity Coverage Ratio (LCR) s’exprime de la manière suivante :
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

51 - Le Net Stable Funding Ratio (NSFR) s’exprime de la manière suivante :
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

52 - La titrisation constitue…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

53 - Le développement dans les années 2000 de la titrisation est symptomatique du modèle…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

54 - Une banque présentant des actifs à taux fixe supérieurs à ses passifs à taux fixe est sensible à…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

55 - Un établissement financier collectant l’ensemble de ses ressources sur le marché est exposé à…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

56 - La VaR (Value at Risk) est une méthode de contrôle…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

57 - Les dérivés de crédit permettent de gérer de manière…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

58 - Une banque qui présente une VaR à 99 % de 150 M€…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

59 - Une banque endettée à taux variable et souhaitant se protéger contre une éventuelle hausse des taux peut…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

60 - Le modèle de Hotelling permet de mettre en évidence…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

61 - Sur un marché qualifié de contestable…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

62 - La contestabilité d’un marché permet de montrer…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

63 - L’arrivée des banques en ligne constitue une forme de contestabilité du marché bancaire.
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

64 - Les fusions de grande ampleur ont parfois révélé
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :

65 - La notion de production jointe désigne l’idée que…
    - Bonne réponse :
    - Vous avez répondu :



Retour au début du QCM