Vers un reporting réglementaire européen harmonisé : quels impacts pour les banques françaises ? (2/2)

Si l’objectif d’harmonisation du reporting réglementaire européen est jugé positivement, les inquiétudes des établissements concernent le calendrier de mise en œuvre proposé, la fréquence de reporting, la volumétrie et la granularité des informations demandées et, au final, les coûts induits. Une mise en œuvre plus progressive des exigences, voire l’allégement de certaines d’entre ​elles, devrait être envisagée.*¶

1. Les évolutions du reporting réglementaire (selon les Consultation Papers publiés)

L'auteur

  • Bourguignon Sylvie
    • Associée
      Deloitte
    • Membre associé
      ADICECEI
    • Membre du Banking Stakeholder Group de l’EBA
  • Braun
    • Responsables des Normes Groupe
      Crédit Agricole SA
    • Administratrice
      ADICECEI

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°754

Financement des entreprises : la nouvelle place des banques

Les futures règles régissant les obligations de reporting des établissements de crédit et des entreprises d’investissement seront fixées au sein d’une norme réglementaire élaborée par l’Autorité bancaire européenne (ABE). La conférence ADICECEI du 20 septembre dernier a fait le point sur le projet de norme de l’ABE publié en décembre 2011 et sur les évolutions prévisibles de ce projet. Au-delà de l’analyse des nouveautés et évolutions introduites par rapport au déclaratif réglementaire français actuel, la conférence a été l’occasion, autour d’une table ronde [1], d’aborder les impacts de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet