Gestion des risques

Le Third Party Risk Management au cœur des préoccupations des établissements financiers

L’écosystème des établissements financiers français est totalement interconnecté au reste du monde et aux autres secteurs ouvrant ainsi une brèche dans les dispositifs de maîtrise des risques. Dans le contexte inédit de la pandémie, les tiers engendrent un risque majeur de perturbation, ainsi qu'une exposition à des pertes d'activité et de chiffre d'affaires en cascade. Pour organiser la gestion de ces risques, trois solutions sont envisageables.

outsourcing

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°845

Crise de COVID-19 : Quelle résilience des banques françaises ?

L’acronyme TPRM, pour Third Party Risk Management, est maintenant dans toutes les têtes. Et pas seulement dans celles de quelques spécialistes, non, celle des dirigeants et des membres du Directoire. La pandémie Covid-19 y est bien sûr pour quelque chose, mais l’évolution du cadre réglementaire, avec l’entrée en vigueur en septembre dernier des orientations de l’Autorité Bancaire Européenne sur l’externalisation [1], avait déjà ouvert la voie du sommet à ce sujet. N’obérons pas le travail de nos superviseurs et en particulier de la Banque Centrale Européenne qui s’étaient chargés de faire ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet