CRR/CRD 4 et supervision unique

Quelles adaptations ? Quels chantiers à conduire ? Les attentes des superviseurs

L’entrée en fonction du MSU et la mise en œuvre des réglementations CRR/CRD ​4 auront des conséquences importantes sur les directions comptable et risques des établissements financiers. Outre l’évolution des reportings de la BCE, avec notamment l’extension du Finrep à tous les établissements de crédit de la zone euro, différents banquiers évoquent les difficultés d’adaptation opérationnelle à ces nouvelles exigences.

FINREP

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°787

Régulation financière : le poids des députés européens

Le 2 juin 2015, l’Adicef [1] a organisé, en collaboration avec la Fédération bancaire française (FBF) et EY, une conférence sur le premier bilan des impacts de la mise en œuvre de CRR/CRD 4 [2] et du mécanisme de supervision unique (MSU) sur les directions comptable et risques des établissements. La première partie de la conférence était consacrée au rappel du fonctionnement du MSU et des grands chantiers réglementaires en cours, ainsi qu’à l’évolution des reportings de la Banque Centrale Européenne (BCE) avec un focus sur l’extension du Finrep [3] à tous les établissements de crédit de la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet