Comptabilité

Mise en œuvre d’IFRS 13 : analyse des informations publiées par un échantillon de banques européennes

Cette étude porte essentiellement sur les ajustements de valorisation réalisés par une dizaine de banques européennes au titre de leur spread de crédit sur les dérivés (DVA), principale nouveauté de la norme. Compte tenu de leur imbrication étroite, sont intégrés dans l’analyse les éléments communiqués sur les ajustements au titre du risque de contrepartie (CVA).

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°765

La loi bancaire : la France précède l'Europe

Obligatoire à compter du 1er janvier 2013, la norme ​IFRS 13 s’applique aux actifs et passifs financiers et non financiers pour lesquels une juste valeur est requise par le référentiel IFRS (au bilan ou en annexe). L’objectif de cette norme était notamment de converger avec le référentiel américain. Cet objectif a globalement été atteint, même si certains écarts persistent, dont le principal concerne les modalités de comptabilisation du Day One P&L [1] : contrairement aux US Gaap, ce dernier n’est pas reconnu en résultat en IFRS tant que les paramètres de valorisation ne sont pas ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet