Risques et comptabilité

Les nouvelles exigences de reporting des données risque

Un défi majeur pour les établissements bancaires

Le Comité de Bâle a publié en janvier 2013 le document dit « BCBS 239: Principles for effective risk data aggregation and risk reporting », enjoignant les établissements à adapter leurs dispositifs d’agrégation des données et de reporting des risques. Les transformations de grande envergure que ces préconisations vont entraîner permettront d’apporter une vue d’ensemble complète et cohérente des processus et des systèmes de reporting au sein d'un établissement.

LISTE DES PRINCIPES

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°790

Troisième pilier, bail-in, TLAC... L'union bancaire à parfaire

La crise financière de 2008-2009 a mis en lumière les limites de la supervision bancaire liées aux faiblesses des dispositifs de reporting risque dans les institutions financières, notamment en matière de qualité et fraîcheur des informations communiquées tant aux autorités de supervision qu’à la direction même de l’entité. Celles-ci ont notamment constaté que les demandes ponctuelles ad hoc sur des informations qui ne faisaient pas l’objet d’un reporting régulier, étaient satisfaites avec un niveau de qualité et de rapidité insuffisant. En cause, des systèmes d’information (IT) et des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet