L'actualité des M&A bancaires

Fosun à la manœuvre

Après une première tentative infructueuse en 2015, le conglomérat chinois revient à la charge pour pénétrer le marché bancaire portugais.

1. Principales opérations de M & A dans le monde

L'auteur

  • Pujals
    • Chargé d'études
      Bureau Van Dijk
    • Chargé de cours
      Université Paris-Descartes

Pour en savoir plus

images
  • 2. La présence de BCP à l’international

    2. La présence de BCP à l’international

  • 3. Santander Asset Management à l’international

    3. Santander Asset Management à l’international

  • 4. JMP securities : des revenus principalement issus de la santé et des technologies

    4. JMP securities : des revenus principalement issus de la santé et des technologies

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°803

Numéro double 803-804 : Prospective 2017 - Rétrospective 2016

Alors que la Deutsche Bank a annoncé la vente de sa participation de 20 % dans Hua Xia Bank, un établissement bancaire basé à Pékin, le chinois Fosun va faire son entrée au capital de la première banque privée portugaise pour un montant de près de 175 millions d’euros (voir Encadré 1). Le 18 novembre dernier, un accord a en effet été conclu entre les deux parties et approuvé par le conseil d’administration de BCP. Le prix de l’action a été fixé à 1,10 euro, soit une décote de 11,2 % par rapport au dernier cours de clôture (1,24 euro).

À l’issue de l’augmentation de capital qui lui est réservée, Fosun détiendra une participation d’environ 16,7 %. Le conglomérat financier chinois deviendra ainsi le premier actionnaire de BCP, reléguant au deuxième rang le groupe pétrolier public angolais Sonangol, en raison de la dilution liée à l’émission de nouvelles actions. À terme, Fosun prévoit d’augmenter sa participation jusqu’à 30 % en procédant à des rachats d’actions sur le marché secondaire ou à travers de futures augmentations de capital.

Cette transaction a pour objectif :

  • d’une part, de lui permettre de renforcer sa présence au Portugal. Fosun y détient déjà des participations dans la compagnie d’assurance Fidelidade ainsi que dans le groupe hospitalier Luz Saude ;
  • d’autre part, de mettre un pied en Pologne, au Mozambique, en Angola et en Suisse, autant de pays où la banque portugaise est implantée (voir Encadré 2).

L’an dernier, Fosun avait déjà essayé de pénétrer le secteur bancaire portugais en se portant candidat au rachat de Novo Banco, née en 2014 des décombres de Banco Espirito Santo (BES). Sa proposition financière avait alors été jugée insuffisante par la Banque du Portugal, qui avait décidé d’organiser un nouvel appel d’offres dont le résultat sera connu dans les prochaines semaines.

Présent dans l’immobilier, l’assurance et les loisirs, le conglomérat chinois a investi depuis 2010 plus de 15 milliards de dollars à l’étranger, dont, en 2015, la prise de contrôle du français Club Med ou encore l’acquisition d’une participation minoritaire dans le célèbre Cirque du Soleil.

Achevé de rédiger le 20 décembre 2016.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet