Social

BTS Banque – Conseiller de clientèle : la nouvelle formule prête pour la rentrée 2014

L'auteur

Pour en savoir plus

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°775

Inclusion financière : pour bancariser le monde en développement

En janvier 2013, la profession bancaire a pris l’initiative d’une étude d’opportunité d’évolution du BTS et demandé que ce diplôme soit entièrement revisité. De façon novatrice, et anticipant de plus d’un an les propositions annoncées suite à la conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014, un travail de coconstruction entre la profession bancaire et l’éducation nationale a été mené durant toute l’année 2013. Le nouveau BTS est le reflet de ce travail commun.

À l’origine, ce diplôme devait permettre une formation dédiée aux fonctions commerciales de premier niveau en agence. C’est la raison pour laquelle le référentiel des activités professionnelles vise pour l’essentiel le métier de chargé de clientèle. En 2012, un effectif de l’ordre de 1 750 élèves, pour les deux années, suivait la formation dans le cadre de l’alternance. 60 % de l’effectif était porté par un contrat d’apprentissage et 40 % sous contrat de professionnalisation.

Les changements importants que la banque a connus en l’espace de dix années devaient être pris en compte pour faire évoluer le référentiel d’activités du BTS banque. Citons brièvement l’évolution du métier de banquier vers celui de la banque-assurance et de la banque en ligne, une activité exigeant un niveau de compétences plus élevé – tant sur la forme que sur le fond –, un nouveau mode de relation clientèle évoluant dans un environnement multicanal fortement technologique, une présence accrue des régulateurs dans la sécurisation des compétences des chargés de clientèle particuliers.

Le BTS Banque nouvelle formule prend en compte ces changements pour délivrer un diplôme qui permet à des jeunes (ou moins jeunes) de se doter d’une qualification qui leur ouvre une voie vers un métier : celui de chargé de clientèle particuliers dans la banque d’aujourd’hui et de demain.

Le BTS Banque-Conseiller de clientèle (particulier) répond à toutes les exigences actuelles de la profession bancaire en termes de compétences requises pour un recrutement et pour l’exercice du métier de chargé de clientèle particulier.

Actuellement organisé en deux options : « option particuliers » et « option professionnels », le référentiel d’activité mis en œuvre pour la rentrée de septembre 2014 ne développera que la formation dédiée au chargé de clientèle particulier, sur la base des deux grandes fonctions d’activité : gestion de la relation client et développement et suivi de l’activité commerciale. Deux domaines connexes y sont adjoints : celui de la culture générale, expression et communication, et celui de l’environnement économique, juridique et organisationnel de l’activité bancaire. Enfin, deux domaines facultatifs sont intégrés : la certification AMF et l’option d’une deuxième langue étrangère.

D’autres points nouveaux sont aussi à relever, comme l’accent mis sur les outils technologiques, la banque multicanal, la déontologie et les règles d’éthique ou encore les produits d’assurance. La coanimation et la coévaluation entre l’éducation nationale et la profession bancaire sont aussi novatrices. Les ateliers de professionnalisation remplacent les activités professionnelles et le livret de compétences sert de base à l’évaluation. Au-delà des aspects commerciaux et techniques, la formation intègre les nouvelles technologies de la communication, afin de permettre au titulaire du BTS Banque – Conseiller de clientèle d'être opérationnel dans toutes les conditions d'exercice de son métier de chargé de clientèle de particuliers.

Préparant aux nouveaux métiers de la banque et au défi du numérique, le BTS Banque correspond aux profils des salariés de demain.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet