Comptabilité

Affacturage : Traitement IFRS versus normes ANC

La cession de créances sous forme d’affacturage est une forme de financement de plus en plus pratiquée par les entreprises. Les montages sont de plus en plus sophistiqués, ce qui se traduit par des traitements comptables plus complexes, qui pourraient être améliorés.

2. Les différentes formes d’affacturage

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°839

Numéro double 839-840 : Prospective 2020 - Rétrospective 2019

Aujourd'hui, les contrats de cession de créances représentent pour les entreprises françaises une source de financement de leur BFR de plus de 320 milliards d’euros en rythme annuel ; la France se situe au 2e rang mondial de ce marché, qui représentait en 2017 près de 20 % des créances commerciales émises (v. Schéma 1).D’un point de vue comptable, les contrats d’affacturage entrent actuellement dans le champ d'application de la norme IFRS 9. Or depuis quelques années, concomitamment à la baisse des taux d’intérêt, les acteurs du factoring ont imaginé de nouvelles formules, toujours plus ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet