Le porte-monnaie électronique Moneo recentre ses activités

L'auteur

Revue de l'article

Racheté en décembre 2010 par le fonds d’investissement BlackFin, le porte-monnaie électronique Moneo était plutôt discret. Le même fonds ayant également acheté Applicam, une société spécialisée dans les cartes à puce multi-applicative, en juin de l’année dernière, la société nouvellement créée va se recentrer sur la monétique multi-service. « L’ambition de Moneo et Applicam n’est pas l’universalité et le mass market, explique Serge Regozin, le nouveau directeur général de Moneo/Applicam. Le potentiel du marché est suffisamment important dans le B2B pour ne pas aller directement vers le grand public. »

Ce changement de direction de la société ne signifie pas la fin de la collaboration avec les banques. Bien au contraire. « Avec la très grande majorité des banques, le dialogue commercial est entamé. Nous nous positionnons sur le marché des solutions monétiques sur mesure. » Pour les banques, cela passe par exemple par l’émission de petites séries de cartes pour des niches bien particulières. Ainsi, Moneo collabore en ce moment avec une banque et une association de l’est de la France pour proposer une carte prépayée aux majeurs protégés. Ceux-ci pourraient retirer de l’argent au distributeur sans code PIN, avec des plafonds déterminés à l’avance. Outre l’émission des 500 cartes, Moneo/Applicam concevra l’extranet nécessaire pour que le tuteur ou le curateur puisse gérer l’usage de cette carte en relation avec la banque. Cette solution devrait être en place après l’été.

Moneo/Applicam ne compte pas que sur les banques pour poursuivre son développement. La société va encore renforcer sa présence sur les marchés où elle est déjà bien présente : les universités et les collectivités territoriales, la gestion d’accès pour les fédérations sportives, les badges d’entreprises. Elle va également développer le prépayé en marque blanche ou en marque propre et développer de nouveaux services autour d’Internet et du mobile, comme le lancement d’une galerie MyMoneo qui permet l'accès à différents services comme un portefeuille électronique, le cashback, l’échange d’argent de particulier à particulier ou les achats groupés. Une politique ambitieuse : Moneo vise un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros en 2016.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet