API

L'open banking vu comme une opportunité et non comme une menace

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°803

Numéro double 803-804 : Prospective 2017 - Rétrospective 2016

En partenariat avec Temenos, Cap Gemini vient de publier sa neuvième étude de consommateur concernant le monde bancaire. Le point central de cette étude, baptisée Open for Business, est l’inversion totale des appréhensions des banquiers interrogés vis-à-vis de l’utilisation d’API [1] pour accéder aux données de leurs clients. Cette tendance, plus communément appelée open banking, est vue en 2016 plus comme une opportunité que comme une menace par 69 % d’entre eux, alors qu’ils n’étaient que 50 % en 2015. De même pour 51 % des chefs de projet interrogés, cette tendance est même devenue une priorité, contre 30 % l’année précédente. L’arrivée prochaine de la DSP2 qui doit être mise en application au niveau national le 13 janvier 2018 explique certainement une partie de cet engouement. Ben Robinson, le responsable stratégique de Temenos note toutefois : « Ce qui est plus surprenant, c’est que les sondés ont moins de craintes vis-à-vis des intervenants extérieurs. Cela suggère qu’ils voient un moyen, au travers de l’open banking, de tirer parti de l’innovation venue du secteur FinTech pour se protéger des menaces des plates-formes Internet. » À ce sujet, Cap Gemini a publié son premier rapport sur les FinTechs, disponible en téléchargement sur son site : https://www.capgemini.com/the-world-fintech-report-2017.

 

[1] Application Program Interface : bouts de code permettant d’accéder à des données ou à d’autres programmes à partir d’une application ou d’un site Web

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet