Billetique

L’open banking dope les transports en commun à Brest

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°848

Infrastructures en Afrique - Combler le gap de financement

Depuis le 16 septembre dernier, les usagers du réseau de transport urbain Bibus de la Métropole de Brest peuvent payer leur trajet en bus, tramway ou téléphérique grâce à leur carte de paiement sans contact, quelle que soit leur banque. Comme à Londres, la carte de paiement sans contact remplace le titre de transport. Elle permet d’emprunter l’ensemble du réseau pendant 60 minutes. Le prix payé reste identique : 1,60 € le ticket. Pour voyager à plusieurs, l’usager sélectionne le nombre de titres à délivrer sur le valideur et présente une seule fois sa carte pour payer. Et ce jusqu’à 6 passagers par groupe. À chaque correspondance, la carte doit être passée devant le valideur, sans débit si l’on reste dans le créneau imparti. Et les contrôles se font également sur la carte bancaire.

 

Sur le même sujet