Néo-banques : derniers mouvements avant la rentrée

Paypal Tel Mobile

L'auteur

Pour en savoir plus

images
  • Compte Nickel

    Compte Nickel

  • Pumpkin

    Pumpkin

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°811

Blockchain : l’utopie à l’épreuve des premiers tests

Le début d’été a été propice aux changements dans le paysage des néobanques. Avant la reprise, où en est-on ? À un échec retentissant et deux intégrations à l’heure où nous écrivons ces lignes. Annoncée finalement lors du Show Hello en avril dernier, Orange Bank devait se lancer le 6 juillet dernier. Las, Orange a annoncé un report « d’au moins deux mois » pour l’ouverture au public de sa banque mobile, officiellement en raison de problèmes techniques trop nombreux dans l’interface mobile. Dans une interview à Paris Match, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a expliqué avoir « décidé de prolonger la phase de test. Nous allons prendre le temps nécessaire, car nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir le moindre bug. » Arrivera-t-elle finalement dans ces derniers jours ? Stéphane Richard promet désormais une arrivée avant la fin de l’année. L’opérateur a intérêt à ne pas se rater. Son concurrent direct, SFR, serait en effet en train de déposer une demande d’agrément auprès de la BCE pour pouvoir lui aussi lancer sa banque mobile en 2019.

Côté intégration, BNP Paribas a finalisé son rachat de Compte Nickel. Elle en détient désormais 89,1 % du capital, et compte monter à hauteur de 95 % d’ici à la fin de l’année. Les 5 % restant seront toujours détenus par la Confédération des buralistes de France (CBF), et par ailleurs le contrat de distribution entre Compte Nickel et la CBF est renouvelé pour dix ans. Pour l’instant BNP Paribas semble vouloir conserver ses néobanques Hello Bank et Compte Nickel, séparées, mais le communiqué parle déjà de synergies créées. Rappelons que Compte Nickel compte 640 000 clients en France uniquement, alors que Hello Bank présent en France, en Belgique, en Italie, en Allemagne et depuis mai en République Tchèque, revendiquait 2,5 millions de clients fin 2016. L’autre intégration en date est celle réalisée par Crédit Mutuel Arkea qui met la main sur Pumpkin, une FinTech spécialisée dans le transfert d’argent entre particuliers. Crédit Mutuel Arkea veut partir de cette application mobile pour en faire une véritable banque mobile à destination des 18-25 ans.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet