Mercato de fin de saison chez les principaux acteurs dans les services d'identification

L'auteur

Revue de l'article

Fin mai, Advent International et BPI France finalisaient le rachat de Safran Identity et Security, et la fusion des activités de Safran et d’Oberthur Technologie dans un même groupe aux capacités d’actions étendues : OT-Morpho. En effet, selon les propres mots de Didier Lamouche, nouveau président du directoire, « OT-Morpho a des capacités uniques pour conquérir de nouveaux marchés grâce à ses technologies de pointe dans les domaines de la biométrie (iris, empreintes digitales, reconnaissance faciale), de la cryptologie ou de la gestion à distance de la connectivité ». La nouvelle société place toujours les établissements bancaires en premier dans sa liste de clients intéressés par ses nouveaux produits. Cette annonce a été suivie, le 9 juin, par celle concernant la revente de CPS Technologies et ses services de personnalisation de cartes (cf. Revue Banque n° 752) par OT Morpho à l’Allemand G+D Mobile Security. Selon le communiqué même de Giesecke & Devrient, cette acquisition pourrait porter ses fruits en matière à la fois de personnalisation de paiement physique et de paiement dématérialisé.

Le grand rival de Giesecke & Devrient et OT-Morpho n’est pas en reste : Gemalto a finalisé courant mai le rachat de 3 M, et notamment de sa filiale 3M Cogent, spécialiste de la biométrie pour le contrôle aux frontières. Un secteur où était également présent NuData Technologies, racheté en mars dernier par MasterCard. Après toute cette frénésie de rachats dans le domaine de la biométrie, de la sécurité et de la personnalisation, il y a fort à parier que de nouvelles offres se préparent pour vendre plus de sécurité aux banques ou à leurs clients.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet