Les femmes s’installent dans les instances de gouvernance de banques européennes

Les femmes s'installent dans les instances de gouvernance

Revue de l'article

L'Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises s’est intéressé à la place des femmes dans les conseils d'administration, les comités exécutifs et les effectifs des 35 plus grandes banques européennes et à son évolution de 2008 à 2018.

Si, en 2008, les femmes représentent en moyenne 53,52 % des effectifs), leurs instances de gouvernance sont quasi exclusivement masculines : aucune femme n’est présidente d’un conseil d'administration ni directrice générale. Avec 86 femmes parmi les 546 membres des conseils administration, elles représentent 15,75 % des administrateurs, soit une moyenne de 2,45 femmes par conseil d'administration, et 7,23 % des effectifs des comités exécutifs (22 femmes parmi les 304 membres des comités exécutifs, soit une moyenne de 0,64 femme par comité exécutif) tandis que 22 banques sur 35 n'ont aucune femme dans leur comité exécutif.

La présence des femmes dans les instances de gouvernance s’est fortement accrue en 2018 : elles représentent désormais 34,49 % des administrateurs et 19,80 % des effectifs des comités exécutifs. Mais seules 2 des 35 banques européennes (Banco Santander et DNB) ont une femme comme présidente (Chairman) et une seule (Royal Bank of Scotland) comme directeur général (CEO), et ce depuis le 1er novembre 2019.

 

Sur le même sujet