LCL et l'usage de Kinect en agence

Kinect

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°758

ISR : va-t-il devenir la norme ?

En termes de consumérisation de l'IT, LCL a poussé l'expérience assez loin avec ses dix bornes Kinect présentes dans les agences les plus stratégiques du groupe. En effet, dans le grand public, le capteur de mouvement et son Kinect est avant tout un accessoire de la console de jeux Xbox 360 de Microsoft. Chez LCL, il est couplé avec un PC classique et deux écrans : le premier écran affiché à la verticale attire le client avec le détecteur de mouvement Kinect et affiche des informations ciblées sur certains produits de la banque ; le deuxième, placé à l'horizontal, est tactile et propose aux clients de répondre à un questionnaire de satisfaction. Séverine Robette, responsable format agence chez LCL constate : « Tous les tests d'écran tactile en agence ont mis en évidence le peu d'adhésion des clients pour cette technologie. Kinect est une vraie différenciation, pour ce qui est de l'attractivité, par rapport à une simple tablette ou un écran. Nous avons d'excellents retours de la clientèle jeune, mais également des jeunes seniors et retraités. » Le travail sur Kinect continue, et même si la banque, soucieuse de ménager l'effet de surprise, ne veut pas en dévoiler trop, certaines nouvelles fonctionnalités peuvent être envisagés : prise de rendez vous avec son conseiller sur la borne, envoi de messages, etc. La prudence reste toutefois de mise. « Nous nous sommes posé la question de la connexion de la borne à Internet, mais nous devons encore avancer sur l'aspect sécurité, explique Séverine Robette. Nous voulons assurer la sécurité, notamment pour éviter qu'un client qui consulte sa boîte mail parte en laissant sa messagerie ouverte pour le client suivant. »

 

Sur le même sujet