Epargne

Ismo met l’arrondi au service de la Bourse

Ismo

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°848

Infrastructures en Afrique - Combler le gap de financement

Filiale de Wide AM, spécialiste de la gestion d’actifs, Ismo est une FinTech jouant la carte de l’agrégation pour faciliter l’épargne boursière. Se présentant sous la forme d’une application mobile sous iOS et Android, ISMO permet d’arrondir les dépenses faites par cartes bancaires (au choix du client, à l’euro supérieur, à la dizaine supérieure ou entre les deux ), et de verser les sommes ainsi collectés sur l’un des trois fonds d’investissement gérés par Wide AM, suivant son profil (prudent à 85 % d’obligations et 25 % d’actions, intermédiaire ou dynamique à 75 % d’actions et 25 % d’obligations). L’utilisateur peut également choisir d’effectuer en plus des virements ponctuels ou périodiques pour alimenter son épargne. À la première activation de l’application, le client doit scanner une pièce d’identité, se connecter via Budget Insight au compte bancaire lié à la carte dont il veut utiliser les arrondis et signer une autorisation de prélèvement SEPA. Il remplit alors un questionnaire pour savoir quel fond lui conviendra le mieux. À l’usage, ISMO se veut également économique, avec 1 € de frais d’utilisation par mois et 0,5 % de frais de gestion par an. Lancée officiellement fin juillet, l’application semble surtout séduire des hommes (à 75 %) de 18 à 35 ans (à 90 %) dans l’ensemble de la métropole française. Outre l’utilisation directe de la carte, le système d’arrondi fonctionne également si la carte est utilisée au travers d’un wallet ou d’une plate-forme comme Uber, Deliveroo ou JustEat.

 

Sur le même sujet