Inauguration

HSBC lève le voile sur son Lab Innovation Paris

Lab HSBC

L'auteur

Revue de l'article

Le jour même de l’inauguration du Swave, HSBC présentait sa propre solution d’incubation : le Lab Innovation Paris. Piloté par Béatrice Collot, responsable de l’activité trade et affacturage de HSBC, ce lab dispose d’un fond de 250 millions de dollars pour prendre des participations dans des FinTechs innovantes comme Kyriba ou Tradeshift. Son but est de favoriser la numérisation des activités liées au cœur de métier de HSBC (trade banking, affacturage, prise de garantie) pour les intégrer à sa plate-forme ou créer des synergies entre les différents partenaires. Concrètement, le Lab travaille en mode open banking avec des modules issus des FinTechs partenaires connectés à son système d’information interne via des API. Sachant que les FinTechs qui collaborent avec HSBC n’ont aucune clause de non-concurrence et peuvent également travailler avec d’autres partenaires bancaires. Pour l’instant, le Lab Innovation Paris travaille avec 6 FinTechs et teste actuellement une douzaine de concepts. Les principaux axes de recherches sont la blockchain (pour l’affacturage avec une assurance en temps réel par exemple), la recherche universitaire en partenariat avec des grandes écoles, l’automatisation des traitements papier, l’IOT avec la possibilité pour les clients de suivre en temps réel leurs conteneurs (où est-il ? A-t-il été ouvert ? La chaîne du froid a-t-elle été respectée ? etc.), le Big Data en partenariat avec Semsoft pour agglomérer les données et accélérer les contrôles réglementaires sur le voyage des conteneurs en divisant par cinq le temps nécessaire pour chaque opération. Cette dernière solution sera déjà déployée en France d’ici le mois de juin. Et Semsoft dans le cadre du Lab Innovation Paris est entré en contact avec Tracksense (spécialise de l’IOT) : une application commune aux deux sociétés devrait bientôt voir le jour.

Si le lab de Paris est spécialisé dans le trading et l’affacturage, ce n’est pas le seul lab d’HSBC : un autre, spécialisé dans le paiement, existe à Singapour, d’autres encore, spécialisés dans la banque de détail, ont été développés à Londres et aux États-Unis, et la banque compte en ouvrir un prochainement en Israël, autour de la cybersécurité.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet