En bref

J B K Caan

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°835

Risque Cyber : Comment coordonner la lutte ?

  • Le créateur de bitcoin serait-il identifié ? (bis) Un nouveau candidat revendique la paternité de bitcoin : James Bilal Khalid Caan explique sa démarche dans un site web (https://satoshinrh.com/) qui vaut la lecture. Ne serait-ce que pour lire ses explications sur la puissance de la numérologie chaldéenne (sic) l’ayant décidé à trouver son pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Sur ce même site, il promet une nouvelle évolution du bitcoin, nommée Tabula Rasa.
  • Xendpay et Santander s’appuient sur Ripple pour les transferts de fonds internationaux. Le service de transfert de fonds britannique va rejoindre le réseau Ripplenet (basé sur une blockchain) pour étendre ses services à des pays jusqu’ici inaccessibles pour lui comme les Philippines, le Bangladesh, la Malaisie, le Vietnam, l’Indonésie et la Thaïlande. Et la banque d’origine espagnole utilise xCurrent de Ripple pour son application mobile de transfert de fonds One Pay Fx, pour les transferts entre les deux Amériques. Pour Cédric Menager, directeur de One Pay Fx : « Contrairement au système de messagerie SWIFT, traditionnellement utilisé par les banques pour effectuer des virements internationaux, xCurrent est instantané, gratuit et permet aux utilisateurs de connaître les taux de change des devises avant d’envoyer de l’argent. »
  • Avaloq facilite l’intégration technique de la Banque Morval à Intesa Sanpaolo. En neuf mois, la solution Bpaas (business process as a service) d’Avaloq a permis à Intesa Sanpaolo Private Bank et Banque Morval de fusionner leur système d’information et leurs données clients suite à leur fusion juridique en une même entité : Intesa Sanpaolo Private Bank (Suisse) Morval.
  • Coup publicitaire raté pour Ma French Bank. La banque mobile filiale de La Banque Postale a voulu faire un coup publicitaire sur Twitter et a plutôt inquiété les internautes sur la sécurité de leurs données. En effet, fin août, sur le réseau social, Ma French Bank a demandé aux internautes de prendre en photo leur carte bancaire au logo de la banque pour gagner des places pour le festival Rock En Seine. Vite repérée par les internautes, la banque a mis 20 bonnes minutes avant de faire un second tweet conseillant de cacher son nom sur ladite photo. Trop tard, le bad buzz était fait.
  • Deux millions de virements instantanés pour la Société Générale. Bien que le service soit payant (0,60 € HT pour les particuliers et 0,80 € HT pour les entreprises), la Société Générale était fière d’annoncer le 29 juillet dernier avoir passé la barre de 2 millions de virements instantanés en France pour un service qui avait été lancé en début d’année 2019.
 

Sur le même sujet