En bref

Gemalto DCV

Revue de l'article

  • Netflix blâme EMV pour le ralentissement de ses abonnements. Le service de vidéo à la demande star américain, Netflix n’a enregistré que 880 000 nouveaux abonnements au troisième trimestre sur le territoire américain, au lieu des 1,15 million attendus. Pour expliquer cette contre-performance, Netflix invoque le renouvellement en cours des cartes bancaires américaines qui adoptent enfin la carte à puce et le standard EMV. Pour autant, à puce ou à piste, les informations à donner lors de l’abonnement sont les mêmes et à entrer manuellement. Une explication qui a un goût de mauvaise excuse.
  • Après Oberthur, Gemalto lance sa carte à CCV dynamique. Juste avant l’ouverture du salon Cartes Secure Identification, Gemalto présente sa solution de code de vérification dynamique qui comprend une carte où le cryptogramme visuel change toutes les 20 minutes, un émulateur pour la version mobile et un serveur de validation.
  • Paytop ajoute le transfert d’argent de carte à carte à son offre. Spécialiste de la carte multidevise (euro, dollar, livre sterling), Paytop propose désormais l’envoi d’argent gratuit d’une carte à l’autre.
  • Orange et Visa généralisent Orange Cash. Désormais l’offre de paiement mobile de Visa et Orange, Orange Cash sera disponible sur l’ensemble du territoire français et non plus confiné dans les villes d’expérimentation historiques du NFC : Strasbourg, Caen, Nice début 2014 et Lille dans la foulée (voir Revue Banque n° 770). Désormais, tous les abonnés Orange ayant un smartphone aux normes Citizy pourront demander une carte SIM Orange Cash en boutique et charger leur portefeuille de paiement mobile sans passer par leur banque.
 

Sur le même sujet