Réseaux sociaux

La Caisse d’Épargne Rhône-Alpes s’appuie sur Whaller pour mettre du coopératif dans sa communication interne

Cédric Veller

Pour en savoir plus

image
  • whaller

    whaller

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°805

Open bank : le jeu des services financiers modulaires

Pour améliorer la communication entre ses équipes, la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes joue la carte des réseaux sociaux d’entreprise. « Les banques travaillent en silo avec des structures lourdes où l’information circule moyennement de manière transversale entre les directions. Nous voulions apporter de la fluidité et de la communication humaine entre les différentes entités, explique Cédric Veller, directeur projet innovation secrétariat général de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes. Nous avions la volonté de décloisonner et de partager l’information en supprimant les niveaux de communication d’un point de vue hiérarchique. Un conseiller peut très bien poser une question en direct au siège. Nous avons choisi un réseau coopératif de mise en relation et pas un simple réseau social. Cela se rapproche de l’idée de notre banque qui est une banque coopérative. » La banque a donc misé sur Whaller, une start-up française fondée en mai 2013 pour créer son propre réseau d’entreprise. « L’outil devait répondre aux attentes et aux capacités d’appropriation de l’ensemble des collaborateurs. Nous voulions quelque chose de fonctionnel, de très facile à utiliser et donc à s’approprier et qui en soi puisse être fun », précise Cédric Veller. Avec une approche par « sphère » ou communautés (par établissement, par métier, par secteur d’activité, etc.), l’outil s’adapte aux différents besoins de la banque : « Nous avons de l’animation de métier, de l’animation de marché (professionnel, gestion privée) des collaborateurs directement concernés par ces marchés. Il y a des prérequis, nous nous sommes interdits de parler de pilotage. Pilotage d’objectif et suivi d’activité n’ont pas leur place dans ce réseau. Il existe des outils dédiés pour ça, affirme Cédric Veller. C’est l’outil des collaborateurs, il n’y a pas de modération a priori : ce que le collaborateur poste est publié de suite. Par ailleurs, Stéphanie Paix, présidente du directoire de Caisse d'Epargne Rhône Alpes, a non seulement porté avec nous le projet, mais elle est également acteur au quotidien sur le réseau. » Après une période pilote de 6 mois, de janvier à juin 2016, le projet a été validé ; le déploiement est en cours sur l’ensemble du groupe depuis septembre dernier et devrait se terminer en avril ou mai de cette année. Selon Cédric Veller, cette entrée en fonction progressive s’explique par le souhait de « fonctionner par palier pour intégrer tout le middle management. Entre 70 et 75 % des réseaux sociaux d’entreprises installés sont un échec, car les réseaux ont été installés trop vite. Il faut prendre son temps et être très clair sur ses objectifs pour rassurer les collaborateurs. »

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet