Identité numérique

Atos veut mettre la main sur IDnomic

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°835

Risque Cyber : Comment coordonner la lutte ?

Atos a profité de l’été pour donner un signal fort dans le renforcement de son pôle cybersécurité : le 29 juillet dernier, le groupe a annoncé être entré en négociation exclusive pour racheter la PME française IDnomic, ex-OpenTrust [1], spécialisée dans les solutions de PKI et dans la gestion des identités numériques en mode Saas. Pour Atos, « l’expertise d’IDnomic viendrait compléter les offres de produits de cybersécurité existantes, notamment la gamme Horus dédiée à la sécurisation de l’IoT, le Trustcenter pour la délivrance et la gestion de certificats de sécurité, la gamme Evidian axée sur la gestion des identités et des accès ou encore la gamme Trustway, destinée à la protection des données » selon le communiqué de presse. En revanche, celui-ci ne précise pas si la société garderait son identité propre comme cela avait été le cas en 2011 après le rachat par Keynectis, même si une partie des activités de l’époque avait alors été cédée à Docusign. Tout au plus, Coralie Héritier, la directrice générale d’IDnomic, précise-t-elle dans un article des Échos paru le lendemain de l’annonce : « Le projet est déjà assez bien dessiné en ce qui concerne nos relais de croissance communs avec Atos. » La finalisation de cette acquisition est prévue d’ici la fin de l’année.

[1]  Lire « Certification – Opentrust se scinde en deux entités », cahier « Nouvelles technologies », Revue Banque n° 788, p. 42.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet