Stockage

Acronis a confiance en la blockchain

AcronisNotary

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°803

Numéro double 803-804 : Prospective 2017 - Rétrospective 2016

Décidément, la blockchain est la technologie à la mode pour 2017, comme elle le fut en 2016. Le spécialiste de la sauvegarde et de récupération des données a lancé en fin d’année dernière Acronis Storage, sa solution de stockage défini par logiciel basée sur du cloud hybride. Cette solution intègre Acronis Notary, une solution d’horodatage et de signature des données stockées utilisant la blockchain de la cryptomonnaie Ethereum. En comparant deux empreintes des mêmes données, Acronis Storage vérifie le caractère immuable, l’authenticité et l’intégrité des données stockées. Toutefois, rappelons que même si Acronis se base sur la nouvelle branche d’Ethereum, cette blockchain a dû revoir sa conception au printemps 2016, à la suite d’un important vol de jetons.

Pour l’instant, l’utilisation de la blockchain tient plus de la preuve conceptuelle, mais la société affirme qu’à la demande de ses clients grands comptes, elle peut appuyer son Acronis Notary sur n’importe quelle blockchain, que celle-ci soit publique ou privative. Au-delà de la blockchain, Acronis a rendu toutes ses solutions – pour entreprises ou particuliers – compatibles avec le cloud hybride, partant du principe que ce n’est plus à l’utilisateur final de savoir où sont ses données, mais à ses outils de stockage. La société investit d’ailleurs massivement dans le machine learning, pour développer l’intelligence de ses outils et permettre ainsi à chacun de retrouver plus facilement ses fichiers.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet