Prestataire de paiement

2016 sous le signe du mPOS pour Monext

Paystore

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°793

Cybercriminalité : un risque systémique pour les banques

Après une année 2015 plutôt réussie pour Monext (11 % de croissance par rapport à 2014 et 72,6 millions d’euros de chiffre d’affaires grâce, entre autres, à de nouveaux marchés dans la banque en ligne), l’année à venir sera une année de consolidation. « Nous avons eu une prise de commande de 4 000 mPos [1] pour notre Paystore, affirme Frédéric Diverrez, directeur général de Monext. Nous sommes en cours de déploiement d’un pilote test pour des taxis en région parisienne sur le premier trimestre, qui pourrait être ensuite généralisé. » La société ne travaille pas directement avec les centrales de taxis, mais « avec des banquiers qui financent des licences de taxis ». À la différence d’un terminal classique, le Paystore ne prend aucune commission à la transaction, Monext se rémunère au nombre de transactions effectuées, comme pour ses clients boutiques en ligne. De plus, il propose de nombreuses fonctionnalités, comme la possibilité de payer dans la devise d’origine de la carte. « Toute l’intelligence est sur le serveur, ce qui nous permet de pousser facilement de nouvelles fonctionnalités », explique Frédéric Diverrez. Parmi les autres chantiers de 2016, figure également le déploiement de PayAvenue [2] dans les grandes enseignes : « 2016 nous permettra de capitaliser sur ce que nous avons amorcé en attaquant les enseignes de taille moyenne [les enseignes spécialisées, ndlr]. Notre idée avec PayAvenue est de faire du déliassage pour nos clients, en remettant directement tous les paiements de client d’une banque directement à cette banque pour éviter les refacturations entre les différents établissements et optimiser les coûts. »

 

[1] Mobile Point of Sale.

[2] PayAvnue permet aux commerçants de gérer l'ensemble de leurs transactions de paiements (cartes ou chèques), quels que soient leurs types de terminaux, leurs implantations géographiques (France ou Europe) et leur nombre de points de vente.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet