De l’Union européenne à la France : des réglementations sur les rémunérations délicates à appliquer

La CRD 3, votée en novembre 2010, prévoit un encadrement des rémunérations variables versées à certains collaborateurs influant sur le profil de risque de la banque. Elle a été transposée un mois plus tard par la France, mais des points d’interrogation demeurent.

Des réglementations sur les rémunérations délicates à appliquer

L'auteur

  • Philippe Goutay
    • Counsel, Services Financiers
      Freshfields Bruckhaus Deringer LLP
  • Gwen Senlanne, Freshfields Bruckhaus Deringer LLP
    • Avocat associé, Droit du Travail
      Freshfields Bruckhaus Deringer LLP

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°305

Rémunérations dans la banque : à l'heure des vaches maigres

Partant du constat que les structures de rémunération inadéquates de certains établissements financiers avaient pu inciter à la prise de risques au-delà du niveau accepté par les établissements, ayant pu contribuer à la crise financière de 2007, l’Union européenne a mis en œuvre une réforme d’ampleur du secteur bancaire. Elle s’est traduite, entre autres, par la mise en place d’un cadre prudentiel strict relatif aux politiques de rémunération dans les établissements financiers.Cet article vise à rappeler brièvement les apports en droit interne de la dernière de ces directives européennes ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Les rémunérations dans la banque : à l’heure des vaches maigres

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet