Paiement par téléphone portable

« Une ergonomie plus simple, plus sécurisée et adaptée aux nouveaux usages »

Début février, Atos-Origin et les trois principaux opérateurs de téléphonie mobile (Orange, SFR et Bouygues Telecom) ont annoncé la création de Buyster qui utilisera le téléphone portable pour sécuriser les achats sur Internet. En attendant le lancement officiel en juin, son directeur général nous explique le fonctionnement de Buyster et ses enjeux.

Paiement par téléphone portable

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°734

Matières premières : la faute aux marchés ?

Quel est le modèle économique de Buyster ?

C’est le modèle traditionnel dans le monde des moyens de paiement. Les utilisateurs de téléphone portable, qu’ils soient chez Orange, SFR, Bouygues Télécom ou l’un des opérateurs virtuels, peuvent s’en servir gratuitement auprès des marchands affiliés. Le marchand s’acquitte d’une commission par transaction. Nous ne communiquons pas sur le prix de la commission, mais elle dépendra de la taille du commerçant et de son panier moyen. Nous avons une grille de prix premium par rapport à la carte, car nous proposons une ergonomie plus simple, plus sécurisée et adaptée aux nouveaux usages de l’Internet et en particulier du m(obile)-commerce. Nous allons également améliorer le business des marchands en améliorant leur taux de transformation et nous leur apporterons des clients supplémentaires en faisant leur promotion auprès des utilisateurs et des prospects. Nous sommes un peu moins chers qu’American Express ou Paypal.

Comment fonctionne Buyster pour l’acheteur ?

Il va d’abord s’inscrire sur le site de Buyster (celui-ci n’est pas encore en ligne à l’heure de la rédaction de cet article, NDLR), pour créer un compte associant son numéro de téléphone portable à sa carte bancaire, et choisit un code personnel à six chiffres. Nous vérifions son identité en lui envoyant un mot de passe à usage unique, via SMS. Ensuite, pour payer sur Internet, l’acheteur donnera son numéro de mobile et son code, et recevra un code de validation par SMS à retaper sur le site. Pour acheter sur un téléphone mobile, il n’y aura pas besoin de donner le numéro de portable, ni de valider par un mot de passe aléatoire. Il suffira juste de taper les six chiffres de son code confidentiel. En effet, comme nous utilisons le réseau de l’opérateur, l’acheteur est déjà identifié. Si le smartphone est utilisé en mode Wifi, nous basculerons sur l’ergonomie Web. Par la suite, comme certains réseaux Wifi sont sécurisés, nous allons lancer des travaux pour voir comment reproduire la même ergonomie que les réseaux mobiles.

Une alliance forte avec les opérateurs mobiles locaux

Le lancement est pour bientôt ?

Buyster sera lancé à la fin du premier semestre 2011. Nous avons déjà quatre partenaires (Aquarelle, BrandAlley, Rue du commerce et Darty) et les boutiques des opérateurs téléphoniques. Nous espérons avoir une bonne vingtaine de marchands électroniques significatifs au moment du lancement.

Pensez-vous à un développement à l’international ?

Nous sommes franco-français et revendiquons cette particularité. Nous n’excluons pas de nous tourner vers l’étranger, si le succès en France se confirme. Même au sein de la zone euro, la façon dont les directives communes réglementaires sont appliquées et les cultures de paiement varient énormément d’un pays à l’autre. De plus, notre modèle nécessite une alliance forte avec les opérateurs mobiles locaux.

À terme, quelles sont vos ambitions ?

Nous voulons être le premier moyen de paiement alternatif sur PC et le premier moyen de paiement sur mobile d’ici cinq ans. Le paiement sur facture, tel que le proposent déjà les opérateurs, est bon pour les achats d’impulsion, dématérialisés ou de petits montants, mais il n’est pas forcément adapté au commerce électronique traditionnel. En revanche, comme il n’y a pas de fonds stockés chez Buyster, nous ne proposerons pas de paiement de personne à personne. Pour l’instant, nous nous limitons aux paiements vers des sites marchands, mais il y a déjà beaucoup de choses à faire dans ce domaine.

Allez-vous avoir une application dédiée pour le paiement sur mobile ?

Il y aura une application Buyster pour les smartphones (iPhone et sous Android), pour suivre l’historique de son compte et l’actualité des marchands. Mais son téléchargement ne sera pas obligatoire. Le paiement par Buyster proprement dit ne nécessite aucun téléchargement. Le seul prérequis pour un paiement sur mobile est de s’être inscrit au préalable sur le site Web.

Propos recueillis par Propos recueillis par Stéphanie Chaptal
 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet