Conférence académique

« Le Risks Forum favorise la stabilité financière en contribuant à construire une finance durable et responsable »

Comme chaque année, le Risks Forum est organisé par le groupe Louis Bachelier. Son directeur général, Jean-Michel Beacco, revient sur la dernière édition et souligne les interactions fructueuses entre professionnels et académiques.

L'auteur

  • JM Beacco
    • Jean-Michel Beacco est diplômé de l’École nationale des Ponts et Chaussées et de Stanford GSB. Il a commencé sa carrière professionnelle à la Caisse des Dépôts et Consignations, en charge du refinancement long terme du Livret A. En 1992, il prend successivement la responsabilité des activités de crédits dans les marchés de capitaux au sein de la Société Générale (1992-2000), du Crédit Agricole CIB (2000-2005) et de Natixis (2005-2009). Depuis 2009, Jean-Michel Beacco est Délégué général de l’Institut Louis Bachelier regroupant l’Institut Europlace de Finance (EIF) et la Fondation du risque. Il est professeur associé en finance à l’Université PSL Paris-Dauphine.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°HoF2019

Quel bilan faites-vous de ce 12e Risks Forum ?

Nous sommes très satisfaits de cette 12e édition, c’était un très bon cru ! La thématique liée à la faiblesse des taux d’intérêt était pertinente pour nos partenaires et notre public, composés de professionnels, d’académiques et de régulateurs. Certes, les taux bas représentent un thème large, mais il a pu être approfondi au cours de la journée et demie que dure le Risks Forum : les professionnels et les académiques ont été friands des interventions des trois guest-speakers, les sessions parallèles ont permis de creuser certains sujets plus spécifiques et techniques, tandis que les régulateurs ont pu se nourrir des échanges entre les chercheurs et les praticiens. Par ailleurs, l’audience de l’événement a été au rendez-vous compte tenu de sa thématique, qui intéresse particulièrement le monde de la finance.

Comment le Risks Forum peut-il aider les acteurs de la finance (banques, assurances, gestionnaires d’actifs) à cerner leurs problématiques ?

Le Risks Forum permet d’analyser en profondeur une thématique, qui peut cacher plusieurs problématiques auxquelles sont confrontés les professionnels de la finance. Aujourd’hui, la faiblesse des taux d’intérêt implique de profondes adaptations et réorganisations de la part des acteurs financiers. Cela nécessite une prise de recul qu’apporte le Risks Forum, car cette manifestation scientifique concentre à la fois des observations internationales, des études scientifiques théoriques souvent basées sur des données réelles et des recommandations concrètes qui peuvent être mises en place par l’industrie financière. La diversité des points de vue appliquée à une réflexion académique peut favoriser et stimuler des réponses scientifiques adaptées au secteur financier.

Après 12 éditions, le Risks Forum s’est durablement inscrit comme un lieu d’échange académique important sur le plan international. Quelles sont vos attentes pour les prochaines éditions ?

Notre objectif reste toujours de promouvoir la recherche scientifique française de haut niveau et de la faire rayonner à l’international. Après 12 Risks Forum, nous pouvons dire que cet évènement fait différence pour les chercheurs académiques, les professionnels et les régulateurs. Nous comptons poursuivre ce qui a fait la réussite de cette manifestation, tout en veillant à intégrer les nouveaux défis économiques et financiers. Nous allons ainsi analyser ces questions, avec nos partenaires, notamment la Banque de France, afin que le Risks Forum puisse toujours avoir une vision prospective.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet