Paiements : booster l’innovation en se rapprochant des start-up

Pour préserver leur rôle et leur PNB dans la filière des paiements, les banques de détail cherchent à renforcer leur capacité d’innovation, notamment en se rapprochant de start-up. Dans cette perspective, des montages de corporate venture, c’est-à-dire de prises de participation dans des « jeunes pousses » innovantes, semblent être le partenariat le plus porteur de valeur.

illustration

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°778

Collecte de l'épargne : la délicate machinerie des banques

En Europe, les banques de détail sont soumises à un double défi, particulièrement sensible dans les métiers de paiement qui représentent près de 40 % de leurs revenus :l’irruption de nouveaux acteurs, moins régulés et plus agiles ;le développement très rapide de nouvelles technologies (Internet, smartphone) ayant pour effet d’allonger la chaîne de valeur à des domaines que la banque ne maîtrise pas (le paiement est ainsi de plus en plus souvent inclus dans un acte d’achat global).Confrontées plus précocement que l’industrie bancaire à des enjeux analogues, d’autres grandes filières ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet