Echanges monétaires

Ne nous laissons pas décérébrer par le numérique !

L’auteur invite à une mise en perspective du phénomène de « numérisation de la finance » et de l’apparition des cryptomonnaies. Il montre que les échanges au sein de nos sociétés sont numérisés depuis des millénaires, sécurisés par un principe essentiel : la comptabilité en partie double. Le développement d’outils informatiques, même dans les formes les plus sophistiquées comme la blockchain, ne doit pas faire oublier ces fondamentaux.

 

Ne nous laissons pas décérébrer par le numérique

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°854

Monnaies numériques de banque centrale - Vers le billet de banque 3.0 ?

D’après le Petit Larousse, « décérébrer » signifie « détruire le cerveau ou sectionner toutes les liaisons entre le cerveau et le reste de l’encéphale, chez un animal ». Mais la décérébration n’est pas réservée à l’animal, et elle ne résulte pas seulement d’actes en quelque sorte chirurgicaux. Pour empêcher de penser efficacement, il n’est pas nécessaire de détruire physiquement des neurones. Il existe une décérébration intellectuelle, qui a probablement une dimension physiologique puisque notre intellect est fait de matière, mais qui ne relève pas de la destruction physique d’une masse de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet