Transposition

La monnaie électronique en droit français : enfin un nouveau départ ?

Un projet de loi n° 737 portant diverses dispositions d’adaptation de la législation au droit de l’Union européenne en matière économique et sociale a été déposé au Sénat, le 1er août 2012. Son titre 1er, et 33 de ses articles (sur 44), a pour objet la transposition, principalement dans le Code monétaire et financier (CMF), de la deuxième directive monnaie électronique (DME 2)*.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°753

Résolution des crises bancaires : trouver la bonne équation

On ne cesse de constater, vanter et promouvoir l’essor du commerce électronique. Or un tel essor passe par des « paiements électroniques sûrs, efficaces, compétitifs et novateurs [1] », au rang desquels figure en bonne place la monnaie électronique. Le commerce électronique a donc besoin de monnaie électronique, et d’un marché unifié (c’est-à-dire concurrentiel) de son émission, de sa gestion, de sa distribution. On se réjouira dès lors que, malgré les errements et atermoiements passés [2], un « “appétit industriel” en matière de monnaie électronique [3] » subsiste en France, qu’il est ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet